logo-wit.png

Une solution cloud sécurisée pour le suivi de vos collaborateurs, la communication avec vos partenaires, ainsi que l’enregistrement des présences et du temps.

FAQ

Des questions ou à la recherche de documentation ? Consultez la liste ci-dessous ou effectuez une recherche pour trouver la réponse.

Peut-on utiliser pin.all pour plusieurs entreprises en même temps ?

Oui, il est possible de relier plusieurs entreprises à un seul et même utilisateur, lequel peut passer de l’une à l’autre avec le même identifiant, moyennant une autorisation d’accès.

 

Chaque utilisateur peut accéder à plusieurs entreprises avec les mêmes informations de connexion. C’est l’administrateur de l’entreprise qui autorise cet accès. Deux possibilités à cet effet : l’administrateur ajoute l’entreprise lui-même, ou l’utilisateur reçoit une invitation de l’autre entreprise. Chaque entreprise (avec un numéro de TVA unique) ne peut apparaître qu’une seule fois sur la plateforme. Si l’entreprise y est déjà active, elle peut donner à l’administrateur l’accès à son entreprise.

 

Quand une entreprise autorise l’accès à un collaborateur externe, les sites que ce dernier peut voir lui seront également communiqués.

 

Si votre entreprise compte plusieurs entités ou sites ayant chacun(e) le même numéro de TVA, elle sera créée une seule fois et répartie en plusieurs « divisions ». Les divisions constituent également des composantes auxquelles les utilisateurs peuvent avoir accès.

 

Si l’entreprise n’existe pas sur la plateforme et que les collaborateurs utilisent le ConstruBadge ou Metalbadge, elle sera créée sur la plateforme automatiquement. L’entreprise associée au ConstruBadge ne sera pas consultable : il s’agira de ce qu’on appelle sur la plateforme une « entreprise privée », laquelle sert uniquement à fournir des informations à Checkinatwork et à être consultée par l’entreprise où le badge est utilisé.

Que sont les ConstruBadges et Metalbadges ?

Le ConstruBadge est un moyen d’identification visuelle personnel, destiné aux ouvriers de la construction. Il doit être porté de manière visible sur les chantiers en Belgique.

 

Pour en savoir plus

Document           ConstruBadge_Brochure_Employeur_Belge_FR.pdf

Site Web               www.construbadge.be

 

Metalbadge :

 

Les partenaires sociaux ont chargé le Fonds de Sécurité d’Existence des Fabrications Métalliques (FSEFM) de fournir un "Metalbadge" pour tous (toutes) les ouvriers(ères) travaillant en tout ou en partie sur (un) chantier(s). Ceci s'applique aussi bien aux ouvriers/ères occupé(e)s dans la C.P. 111.1, 2 et 3, qu'aux apprenti(e)s et aux intérimaires. Le but du "Metalbadge" est de rendre possible un contrôle visuel et donc de lutter contre la fraude sociale. L’émission du "Metalbadge" est basée sur l’article 3 § 2 des statuts du FSEFM.

À partir de 2017, on prévoira la possibilité de faire l’enregistrement des présences.
Afin d’activer cette possibilité, vous devez contacter un de nos intégrateurs agréés (voir ci-après).

Le Metalbadge ne peut, en aucun cas, être utilisé à d’autres fins ou applications et on ne peut collaborer qu’avec les intégrateurs agrées par le FSEFM.

 

Plus d'infos : 

https://www.fondsmet.be/fr-fr/metalbadge.aspx

Travailleurs non visibles ou partiellement visibles : que faire ?

Les situations suivantes peuvent se présenter :

  • Vous ne trouvez pas un travailleur.
  • Vous ne voyez aucune des prestations du travailleur.
  • Vous ne voyez pas toutes les prestations du travailleur.

Plusieurs raisons peuvent expliquer le fait que des enregistrements n’apparaissent pas. Procédez aux vérifications suivantes dans ce cas :

 

  1. Le travailleur figure-t-il sur la liste des collaborateurs actifs ?
    • Consultez la liste « Mes collaborateurs actifs ». Parcourez la liste à l’aide de la fonction de recherche :
      • Vous avez trouvé le travailleur ? Allez à l’étape 2.
      • Vous ne trouvez pas le travailleur ? Vérifiez si l’entreprise active correspond à celle du travailleur. Si vous avez sélectionné la bonne entreprise active et que le travailleur n’apparaît toujours pas, consultez la liste « Mes collaborateurs inactifs ».
      • Si le travailleur reste introuvable sur ces deux listes, c’est qu’il n’a pas encore été créé pour cette entreprise. Allez sous la fonction « Collaborateurs » pour créer le travailleur.
  2. Vous avez retrouvé le travailleur sur la liste des collaborateurs actifs de l’entreprise ?
    • Vérifiez si vous avez accès à la division et au site. Tous les travailleurs sont visibles en permanence (voir étape 1), mais les enregistrements sont masqués par division et par site.
    • Chaque enregistrement est associé (automatiquement par captation sur l’appareil) à une division et un site. Les utilisateurs ont accès aux divisions et sites. Seul l’administrateur de l’entreprise peut accorder cet accès sur pin.all.
    • Si un enregistrement d’un travailleur n’est pas visible, renseignez-vous sur l’appareil ayant servi à l’enregistrement en question. Le numéro de l’appareil permet de connaître la division et le site associés à celui-ci.
      • Allez sous la fonction « Mes appareils actifs ». Recherchez l’appareil en question. L’appareil n’est pas visible ? Il se peut qu’il soit relié à une autre entreprise. Sélectionnez le bon environnement actif pour trouver l’appareil. 
      • Vous ne le trouvez toujours pas ? Consultez la liste des appareils inactifs de l’entreprise. Si l’appareil reste introuvable, c’est qu’il n’a pas été créé pour cette entreprise, et il faudra donc d’abord enregistrer l’appareil.
      • Vous avez retrouvé l’appareil ? Examinez-en les détails et vérifiez toutes les valeurs comme le statut (doit être « actif ») et l’activité récente (vérifiez la date et l’heure ; attention : UTC-2) reliée à l’entreprise, à la division et au site (correspondent-ils à l’autorisation ?), ainsi que les statistiques. Si l’un de ces paramètres semble inexact ou manque, signalez-le à l’administrateur de votre entreprise pour qu’il puisse prendre les mesures nécessaires.

Quelle est la différence entre les « comptes » et les « collaborateurs » ?

Le terme « compte » désigne toute personne qui se connecte à la plateforme. Un compte va de pair avec un identifiant (l’adresse e-mail) et un mot de passe (attribué par le compte).

 

Le terme « collaborateur » désigne toute personne pouvant effectuer un enregistrement du temps sur la plateforme. Les collaborateurs sont créés (ou lus via l’API) sur la plateforme. Ils reçoivent un numéro qui les relie à leurs enregistrements.

 

L’utilisation d’une appli mobile est spécifique dans ce contexte. Le système attribue un « compte fictif » à chaque collaborateur qui installe l’appli. Ce compte ne sert pas à se connecter à la plateforme, mais uniquement à identifier l’appli mobile lors de sa connexion à la plateforme.

Checkinatwork : qu’est-ce que c’est ? À qui cela s’adresse, et à quel moment ?

La responsabilité de l’enregistrement incombe aussi bien à la personne qui envoie quelqu’un au travail qu’à la personne qui exécute le travail. Elles doivent convenir entre elles qui se chargera de l’enregistrement, et peuvent vérifier si celui-ci a été effectué.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site Web de Checkinatwork.

Qu’est-ce qu’une API (application programming interface) ?

Une API ou interface de programmation est un ensemble de définitions qui permet à un programme informatique de communiquer avec un autre logiciel ou une autre composante (généralement sous forme de bibliothèques). Les API forment souvent la séparation entre différentes couches d’abstraction, de sorte que les applications peuvent fonctionner à un haut niveau d’abstraction et confier les tâches moins abstraites à d’autres logiciels. C’est ce qui fait, par exemple, qu’un programme de dessin n’a pas besoin de savoir comment commander l’imprimante, mais appelle pour cela un logiciel dans une bibliothèque, via une API d’impression.

 

pin.all a une URL distincte pour l’API.

Où se trouve le mode d’emploi ?

Vous pouvez télécharger le mode d’emploi en cliquant sur ce lien : mode d’emploi en français.